Ma vie de bipolaire

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'la bipolarite'


Je reprends mon traitement.

27 mai, 2009
la bipolarite | 22 réponses »

Je reprends mon traitement. dans la bipolarite medicP

Je crois que c’est la meilleure décision à prendre.
Ce n’est pas évident, et je le fais à contre-coeur, mais il le faut…

Bon, sinon, en ce moment, je me repose parce que j’ai eu un week-end éprouvant. J’ai travaillé jeudi, vendredi, samedi et dimanche, de 9h à 00h/1h du matin…
Et là, je n’ai pas encore totalement récupéré…

Demain, je garde ma filleule. Et samedi, dimanche et lundi, je retravaille.

Pour m’occuper la journée, je travaille mon code.

Sinon, hier, le moral n’a pas été trop mal, et j’espère qu’aujourd’hui ça ira aussi…

Entre ma mère et moi, ça s’est arrangé, nous nous supportons mieux, il n’y a que quand elle boit qu’on ne se dispute parfois… C’est la vie…

J’espère que vous allez bien.

 

Bonjour

26 mai, 2009
la bipolarite | 1 réponse »

Bonjour dans la bipolarite 60511073_9c02dca5bb

Comment allez-vous?
Moi, j’ai l’impression de marcher sur un fil… D’ailleurs, je tombe souvent de ce fil…

Quoi de neuf? Pas grand chose, ma vie ne change pas. Sauf que je ne passerai pas mon bac cette année mais l’année prochaine.

Je travaille mon code en ce moment… J’espère vite avoir mon permis.

Mon grand-père est de plus en plus souffrant, son cancer ne s’arrange pas…

Sinon niveau bipolarité, j’avais repris mon traitement, et je l’ai de nouveau arrêté… Je sais, ce n’est pas bien, mais je n’ai plus la foi… Je crois que je suis vouée à finir ainsi. Je veux mourir pour en finir, c’est le seul moyen.
Je songe également à ne plus voir mon psy… A quoi sert-il? A me contredir… Nous ne sommes d’accord sur rien… Même s’il a raison, je ne veux pas lui donner raison, je me sens tellement nule à ses yeux…

Voilà. J’espère que vous allez bien et je vous fais des gros bisous !

Agressivité…

6 février, 2009
la bipolarite, worry (inquiétude) | 5 réponses »

Agressivité... dans la bipolarite warning
Attention, je crains d’être agressive… Enfin… Je ne sais pas trop, ma mère me dit que je le suis et elle ne cesse de pleurer à cause de cela mais je ne m’en rends pas compte, c’est vraiment embétant car comment pourrais-je faire cesser cette agressivité si je n’en ai pas conscience…? J’ai peur de faire souffrir ma mère… Si c’est vrai, je crains que ce soit dû à mes angoisses du moment, je me méfie de tout le monde, j’ai l’impression que tout le monde m’en veut, c’est invivable. Je me sens sur la défensive, c’est vrai, mais de là à être agressive…

———————————————————————

Quant au sujet d’hier, oh oui, l’hygiène de vie est difficile pour tout le monde et je ne pense pas qu’elle le soit plus pour les bipolaires, je pense qu’on est tous à égalité sur ce point. L’ennui, c’est que l’hygiène de vie des personnes lambda est moins importante que pour nous bipolaires. Je connais plein d’amis qui n’ont pas d’hygiène de vie, sans que cela influe sur leur santé… Ils ne sont pas obligés de s’en préoccuper, tandis que nous oui…

De même, tout le monde doit faire attention à ce qu’il mange mais une personne issue d’une famille de diabétiques par exemple se doit de faire réellement attention.

Je ne sais pas si vous avez compris la comparaison, si non, je peux tenter de mieux vous expliquer… ;)

Bon, aujourd’hui, j’ai plein de choses à faire : j’ai décidé d’aller à la pharmacie mais j’ai peur, c’est un défi que je me suis lancée (je tente de faire de même que lorsque j’étais phobique sociale : je ne pouvais pas sortir de chez moi, et dans les magasins, j’avais toujours une crise d’angoisse, cependant, à chaque fois que ma mère y allait, je voulais venir avec elle. Malheureusement, comme c’était souvent des échecs, ma mère me ramenait et repartait faire des courses car elle n’avait pas pu à cause de moi mais je reste persuadée que c’est grâce à ça (et mon psy) que j’en suis sortie). Je dois aussi repasser, coudre, faire un peu de ménage et des devoirs. C’est tout ! Je pars maintenant à la pharmacie et en revenant, je fais la fameuse tournée des blogs.

 

Précisions…

4 février, 2009
la bipolarite | 1 réponse »

Précisions... dans la bipolarite dyn007_original_398_400_pjpeg_2567919_b1de7b45118bb42751b0c6a5f25b6c47

Par rapport au rendez-vous d’hier, pour mes angoisses, mon psychiatre a fait une hypothèse : il pense que peut-être il s’agit en fait de l’angoisse que j’avais par rapport au copain de ma mère qui s’est généralisée à tout le monde car même si je resentais le même genre de peurs avant (empoisonnement, meurtres…), c’était quand même moins fort qu’en ce moment…

Je pensais naïvement que j’avais beaucoup beaucoup de temps avant de partir mais je viens de me rendre compte que je partais dans seulement quelques jours, je n’en ai pas envie… Ca me stresse de rester seule, je vais avoir trés peur.

Cet aprés-midi, je vais aller au magasin faire des courses, ce sera certainement la dernière fois avant de partir. Et puis, j’ai pris rendez-vous avec mon médecin car je n’ai assez de médicaments que pour 15 jours, je pars 3 semaines… Je ne vais pas revenir rien que pour lui… J’ai rendez-vous demain à 16h30.

Premier jour avec les nouveaux médicaments… Je me sens trés calme… Je suppose que c’est normal, je me dis que c’est également le début mais que ça va se passer… Ce qui me fait peur, c’est les autres que je vais avoir le 17… Des fois j’ai envie d’être un homme d’1m80 et 110kg, parce qu’avec mon petit gabarit, à chaque fois, mon médecin doit mettre les médicaments au fur et à mesure (sinon je fais des malaises), du coup c’est long… Oui, je sais, je suis trés impatiente… Je n’aime pas attendre.

 

TADAM !!!

20 janvier, 2009
la bipolarite | 5 réponses »

Coucou c’est moi !

Je suis revenue !!! Trop contente !

Alors, là-bas, ça a été jusqu’à ce qu’un évènement déclenche un gros coup de déprime, d’angoisse. J’ai fait 3 crises d’angoisses et je suis partie ! En fait, c’est compliqué le matin pour prendre sa douche et moi, à chaque fois que je voulais y aller, elle était prise : résultat : une heure à angoisser en pyjama (je me sentais comme nue), j’ai gardé l’angoisse en moi puis tout est resorti, j’ai pleuré pendant 3 heures. Ensuite, hier, une dame m’a touché le bras or, il ne faut pas me toucher : recrise de larmes ! En plus, je n’ai rien avalé ! Je ne pouvais pas, j’étais trop opressée. C’est pour tout cela que j’ai voulu sortir.

Et puis, j’étais tellement mal que… :

dsc00138.jpg
Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas trés profond (je n’avais rien qui coupait, mais ça fait bien mal et ça a quand même saigné), j’espère ne plus recommencer, j’avais arrêté, c’est idiot de l’avoir refait, mais je me sentais tellement sale, je m’en voulais, j’en voulais à mon corps.

J’ai vu l’assistante sociale : deux solutions : soit je traine mon père devant les tribunaux pour le forcer à me verser une pension alimentaire, soit je galère : je cherche un job ! La soution est toute trouvée : je cherche un job !
Je suis en recherche active.

Voilà, sinon rien de plus, à part que là-bas ils n’ont cessé de me dire de porter plainte contre mon beau-père : chose que je refuse ! Et en fait, j’ai fait la connaissance d’un infirmier (trop mignon) qui a eu une mère alcoolique aussi et qui s’est retrouvé à la rue du jour au lendemain, cependant, il a galéré et s’en est sorti. C’est mon modèle, si lui l’a fait, je peux aussi !

Maintenant, mis à part le fait que je suis contente d’être sortie, je ne peux pas vous mentir : je me sens pareille moralement qu’avant. Logique, me direz-vous, en un week-end seulement… Au moins, j’aurais tenté…Voilà, je suis rentrée : la peur est revenue mais je vais tenter de vivre, tant bien que mal… Faut que je tienne. Une fois un job trouvé, il ne me restera plus qu’un studio puis normalement, je devrais me sentir mieux… Quant au lithium, mon psy en a profité que j’étais à l’hôpital pour faire les examens, mais je n’ai pas eu les résultats car je suis sortie trop tôt. Il a maintenu le prochain rendez-vous et je devrais avoir le lithium là, je vais voir avec lui.

Bon, je file à la pharmacie puis sur vos blog, j’ai plein de choses à faire.

Gros bisous et merci !!!

J’y vais…

16 janvier, 2009
la bipolarite | 7 réponses »

J'y vais... dans la bipolarite renard_julian_04

Pas de mon plein grés total, je dois vous l’avouer. Moi, je voudrais prendre des médicaments, m’endormir et ne pas me réveiller. Ca simplifierait tout. Céline m’a convaincue : je vais à l’hôpital. Si ça ne sert à rien, je saurai ce qu’il faudra que je fasse. Ce n’est plus possible. Je ne peux plus. J’en ai marre.

Cependant, je dois partir cet aprés-midi mais j’avoue que je ne suis pas décidée à 100%, il se peut que je me désiste au dernier moment, je me connais…

Je n’ai pas envie d’y aller !!! Il y a encore quelques jours, je le voulais vraiment et maintenant, ce que je veux, c’est en finir. Alors forcément, l’hôpital n’est plus une solution pour moi. Ma mère le sait, elle doit m’amener cet aprés-midi car elle travaille ce matin. Moi, je vais faire ma tournée des blogs comme toujours, puis je vais faire à manger (recette sur mon blog cuisine) et puis normalement, je file à l’hôpital… C’est dur, si vous saviez comme je prends sur moi ! Je ne cesse de me dire que l’hôpital, c’est pour les cas extrême et donc pas pour moi, que je ne vais pas être bien là-bas, que je ne vais pas pouvoir faire à manger, que je ne vais pas pouvoir regarder plus belle la vie etc. Ce sont des détails mais ce sont ces détails qui me font du bien en ce moment…
Je sais qu’il faut que je le fasse et je sais que je n’en ai pas envie.

Je n’en ai pas dormi de la nuit, j’ai super mal à mon ulcère et malgré le chauffage, j’ai trembloté toute la nuit… J’angoisse à l’idée de partir, c’est tellement dur.

Un instant je me dis « j’y vais », et l’instant suivant, je me dis « je n’y vais pas »… pfff Et là, je suis dans le deuxième cas…
Ce n’est pas rien de se faire interner… Faut réfléchir…

J’espère que vous serez toujours là à mon retour, vous comptez tellement pour moi !

(et courage à vous)

Image de prévisualisation YouTube

Rdv psy…

8 janvier, 2009
la bipolarite | 5 réponses »

Rdv psy... dans la bipolarite solitude2

Oh mon dieu ! Je ne voulais pas aller voir mon psy. De plus, j’ai attendu 1h30 : j’ai fahi partir car plus j’attendais, plus le stress montait. Je me suis fait violence et suis restée.

Je lui ai parlé du copain de ma mère, en fait, je n’arrivais pas à finir ma phrase : j’ai dit « le copain de ma mère a … » et voyant que je n’arrivais pas à finir, mon psy a continué : « a oublié que vous étiez sa belle-fille? » j’ai répondu « oui », je tremblais, c’était horrible. On en a beaucoup parlé, je lui ai dit que j’avais dérapé ensuite, je lui ai dit ce que j’avais fait et que je pensais que c’était le contraire de moi-même et qu’en même temps, j’avais terriblement peur que ce ne soit pas si contraire à moi-même. Au final, on en a d’ailleurs conclu que c’était en moi mais que c’était du refoulé et qu’il fallait que je l’accepte (travail sur moi-même en vue)… Il a ajouté aussi que les rêves étaient aussi l’expression de nos refoulement, de l’inconscient…

Je lui ai dit que je voulais partir de chez moi, il pense que c’est une bonne idée. Prochain Rdv le 3 février (je crois qu’il va prendre des vacances entre deux)…

Par contre, j’ai demandé à ma mère de prendre rdv à la caf pour se renseigner pour les aides au logement et elle a fondu en larmes et m’a dit qu’elle croyait que je n’étais pas sérieuse quand je disais que je voulais partir…

Enfin, je me suis engueulée avec ma soeur. Il fallait que je mette les choses au clair. Ca ne lui a pas plu, son problême, c’est qu’elle ne fait que ce qu’elle veut et refuse d’être contrainte mais par contre, elle contraint tout le monde à lui obéïr…

Ma mère m’a quand même amenée acheter mon téléphone :

dsc00125.jpg

Comme vous pouvez le remarquer, pas de touche tactile !!!

 

Dernier jour de l’année…

31 décembre, 2008
au jour le jour, la bipolarite | 3 réponses »

Dernier jour de l'année... dans au jour le jour 0wei26s7

Je termine l’année telle que je l’ai commencée moralement…

Je me dois certainement de faire une sorte « d’arrêt sur image »…

Je dirai juste que je suis fière de moi car 2007 fut mes débuts en psychiatrie, deux hospitalisations : 1ère début janvier, deuxième, début novembre. 2008 fut l’année de mon diagnostique, et une chose ressort : la fièreté parce que j’ai tenu !!! Je ne suis pas allée à l’hôpital. J’ai dû prendre sur moi. J’ai mûri. J’ai appris à mieux me connaître, à mieux comprendre… Et puis cette année fut également l’année de naissance de ma filleule et l’année de ma majorité ; mais aussi l’année de ma débauche, de l’arrêt du lycée pour le CNED…

Alors, qu’espérer pour demain? J’espère beaucoup, trop certainement : mon permis, mon bac, mon indépendance. Je veux plus que jamais quitter mon environnement familial mais l’ennui est là : l’argent. Si vous aviez des conseils, j’aimerais savoir s’il est possible que je puisse bénéficier d’une aide… Si vous avez une idée des démarches ou autres… Cela compte énormément pour moi. Je suis persuadée d’une chose : tant que je vivrai ici, j’irai mal. C’est un supplice de vivre dans la même maison que lui, lui qui a osé agir ainsi (et oui, je n’en parle presque plus mais c’est encore tellement douloureux)… Je ne peux plus. Et puis, je ne peux pas vivre avec ma mère indéfiniment… Il faudra bien un jour couper le cordon, surtout que je désire rester dans ma commune. Je veux juste un « chez moi » pour pouvoir respirer. De même, ma maison est une pouriture… J’ai honte de le dire mais si vous regardez « C’est du propre » sur la 6 et que vous vous demandez comment ils font pour vivre dans cette « merde », je peux vous répondre car je le vis : on ne peut pas ! Chez moi, ce serait propre, rangé… Ca parait rien, mais c’est presque une utopie pour moi…

Water%20Wall dans la bipolarite

Cette image illustre trés bien ma position actuelle face à la bipolarité : je suis face à une sorte de rideau, je ne sais pas si je dois le traverser : derrière se trouve la stabilité mais j’hésite, j’ai peur, peur que ce ne soit pas fait pour moi, que ça ne me corresponde pas, que je n’y trouve pas satisfaction… Pourtant une partie de moi me dit d’avancer, de faire ces quelques pas. Un goût d’aventure ou de curiosité? Je ne sais pas. Je crois pourtant que je vais essayer de les faire ces pas, peu importe le temps que ça me prendra…

 

Pas envie…

30 décembre, 2008
au jour le jour, la bipolarite | 6 réponses »

Pas envie... dans au jour le jour reveil

De me lever !!!

En plus, quand j’ai ouvert les yeux, il était 10h30 ! Merci somnifère : je vous explique : je dois prendre 25-30 gouttes de théralène, hier j’en ai pris 40 car je n’étais pas du tout fatiguée… Voilà le résultat… C’est dommage mais je préfère dormir ! Au moins, je ne pense pas. Hier, j’ai passé le plus clair de mon temps à pleurer et manger. J’ai quand même enfin fabriqué un meuble pour mes cours du CNED en carton^^. Je n’en peux plus, j’ai « façonné » une lettre : au prochain rendez-vous, c’est à dire dans huit jours, je commencerai par m’excuser de mon comportement au précédent rendez-vous, puis je lui expliquerai que j’ai écrit une « lettre » (il s’agit plus de réflexions), je lui proposerai qu’il la lise mais il se peut qu’il désire plutôt que je la lise… Ensuite, on pourra en discuter. J’espère qu’il acceptera.

Je me permets de mettre des extraits ici : « Je me suis déjà sentie « super bien » mais là, c’était « hyper » : trop. Je ne contrôlais rien, j’ai fait des grosses bêtises que je n’arrive pas à assumer. [...] Je ne cesse d’y penser et je crois que cet état a pu être comme une « réaction d’auto-défense » suite à quelque chose. Difficile de mettre des mots dessus, surtout que du point de vue extérieur, ce ne doit pas être grand chose… C’est « juste » le copain de ma mère, saoul, qui a dérapé et moi qui n’ai rien vu venir. Pourtant, ce n’était pas la première fois, j’aurais dû faire attention, j’ai honte. [...] Je culpabilise beaucoup pour le comportement « hyper » que j’ai eu ensuite. Je ne sais pas comment j’ai pu agir ainsi. J’y pense sans cesse. Je n’assume pas. Je n’arrive pas à reprendre ma vie en mains. J’ai l’impression que tout est détruit : le chaos. Je n’arrive pas à y remettre de l’ordre, c’est trop difficile, je vis dans le flou… »

Qu’en pensez-vous? Il se peut que cela lui déplaise car manque de spontanéité. Vous vous doutez bien que je l’ai beaucoup travaillée et je ne suis pas sure qu’elle soit définitive, mais presque…

Aujourd’hui, j’aimerais faire un peu de ménage, j’espère ne pas faire de sieste, hier je n’ai pas pu résister… Je vais faire aussi une galette des rois (ma première), je mettrai la recette sur mon blog alimentation. (http://bipolrepas.canalblog.com/) Et puis je vais faire des devoirs, encore et toujours…

 

triste, j’en ai marre…

29 décembre, 2008
la bipolarite | 2 réponses »

triste, j'en ai marre... dans la bipolarite triste

Aujourd’hui, je suis triste… pour ne pas changer j’ai envie de dire. Pourtant quand je me relis, j’ai l’impression qu’il y a quelques jours je me sentais bien… Là, j’ai l’impression que je suis dans cet état de léthargie complet depuis une éternité…

Je me sens tellement mal, j’ai envie de pleurer, je ne trouve rien qui me rattache à la vie, je n’ai goût à rien… Je n’en peux plus.

Là, je viens de faire une crise de boulimie : pas besoin de manger ce midi.

Ce matin, mon amie doit venir pour que je lui offre son cadeau de noël, enfin ! C’est étrange parce qu’elle habite en face de chez moi mais je lui ai souhaité joyeux noël par sms, elle ne m’a pas demandé quand elle devait passer pour le cadeau, or, tous les ans il y a un cadeau… Du coup, je n’ai rien osé dire et puis ce matin, je lui ai envoyé un sms pour savoir quand je pouvais le lui apporter (je ne vais quand même pas le garder indéfiniment) et elle a répondu ce matin, quand elle rentrera d’Auchan. Voilà.

J’ai appris qu’à partir du 5 janvier Plus Belle La Vie sera à 20h10 au lieu de 20h20… Il va falloir que je m’organise en fonction…

Pour l’organisation d’hier : dur de ne pas dormir… Difficile de résister. Mais j’ai fait presque tout mon repassage. Aujourd’hui, il faudrait que je fasse du ménage, mais je crois que ça va être dur… trop épuisée…

Je somnole, je vais vous laisser…

 

12345

La route vers l'enseignement |
AVOIR OU NE PAS AVOIR LA PO... |
Just the story of a girl |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MAUX
| Une voix dans ma tête
| News tunisienne